24/07/2003

Deuxième message de compréhension du monde

J'ai cessé d'aller au bois le jour où j'ai préféré "le jardin des délices" de Bosch à la "Petite fille avec son arrosoir" de Renoir. Je me souviens que j'avais trébuché en voulant éviter l'homme aux deux lièvres; en me relevant, j'avais remarqué que je tenais ma montre de poche à la main, elle indiquait dix huit heures, et le verre s'était brisé en tombant. La ponctuation, bien que moins souple et moins présente aujourd'hui, se met en place, s'adapte à la parole, suit le discours et l'art du théâtre. De leurs épouses, ils eurent respectivement douze et dix enfants, tous normaux, ce pourquoi aujourd'hui, leur descendance compte un millier de citoyens américains. Aussitôt, elle ouvrit un tiroir : tenez, voilà une bourse qui est fort bien travaillée, servez-vous en. Il commanda encore à l'homme deux bonnes bouteilles de cidre et semblait s'occuper aussi peu de son hôte que son hôte s'occupait de lui. Fin du deuxième message de compréhension du monde.

21:53 Écrit par kara | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.